ADPGImport-Logo.png

AVEC LE SOUTIEN DE NOS PARTENAIRES

© 2015 by SFPIO

Made with Wix.com 

  • Wix Facebook page

LES CONFÉRENCES SFPIO SUD OUEST

Les Conférences se déroulent habituellement le jeudi dans l'amphithéâtre de l'hôtel Novotel : 

23 Impasse de Maubec, 31300 Toulouse - Tel : 05 61 15 00 00

http://www.accorhotels.com/fr/hotel-0445-novotel-toulouse-aeroport/index.shtml

 

Les intervenants de renommée internationale présentent les dernières avancées en Parodontologie et Implantologie.

Les séances durent soit la journée de 9h à 17h30, soit l'après midi de 14h à 19h.

Vous pouvez envoyer le chèque d'inscription libellé à l'ordre de SFPIO à l'adresse suivante : SFPIO / Dr Matthieu RIMBERT, Bat A, 9 rue Matabiau, 31000 TOULOUSE

 

Il est nécessaire d'être membre de la SFPIO pour y participer, et donc de payer sa cotisation annuelle de 50 euros.

Cotisation possible en ligne sur : www.sfpio.com

P R O G R A M M E   2 0 20

01 / Jeudi 6 Février
 
Après Midi : 14h - 19h
 
Dr Jean Marc DERSOT 
(PARIS)

• La chirurgie parodontale d'exposition de la dent incluse au service de l'orthodontiste: Proposition d'un arbre de décision chirurgicale

 

 Le but de cette chirurgie est d'aider l'orthodontiste à positionner la dent incluse dans l'arcade dentaire avec tous les tissus parodontaux et la meilleure intégration esthétique possible. L'objectif de cette communication est d'illustrer cette chirurgie parodontale d'exposition de la dent incluse par une multitude de situations cliniques intéressant la canine maxillaire, mais aussi l'incisive centrale maxillaire, la canine et la prémolaire mandibulaire, … et de proposer un arbre de décision chirurgicale aisément utilisable par le spécialiste, l'omnipraticien et/ou l'orthodontiste et applicable à l'exercice au quotidien. 

 

• Agénésie de l'incisive latérale maxillaire et implant. Est-ce vraiment la meilleure solution ?

 

Face à l'agénésie de l'incisive latérale maxillaire (MLIA), les options thérapeutiques sont multiples: ouverture ou fermeture de l'espace, extraction de l'incisive controlatérale parfois riziforme, prothèse amovible, bridge collé 2 ailettes, bridge collé un ailette, bridge conventionnel, implant. Le diagnostic de MLIA est établi tôt par un examen radiographique et, dès le début de la phase orthodontique, il est important de savoir si la solution implantaire peut être réalisée. La faisabilité de l'implant doit répondre à certaines conditions concernant le couloir osseux: hauteur et épaisseur de l'os,  largeur de l'espace mésiodistal et parallélisme des racines des deux dents adjacentes. Dans 60 à 85% des cas, il est nécessaire de reconstruire préalablement les structures osseuses et/ou gingivales. Le rapport coût/bénéfice/sécurité, mais également l'âge auquel le traitement orthodontique est effectué, peuvent aider à choisir la solution la plus appropriée et la plus durable. Plusieurs études précisent ce que peut être l'évolution d'un implant unitaire antérieur, 15 à 20 ans après sa pose, et les résultats sont assez décevants. C'est donc la problématique implant et vieillissement qui est abordée.

 

02 / Jeudi 2 Avril
 
Après Midi : 14h - 19h
 
Dr Mehdi MERABET
(MARSEILLE)

L'esthetique antérieure en parodontologie et implantologie

03 / Jeudi 10 Octobre
 
Après Midi : 14h - 19h
 
Pr BISSON

Parasitologie : un intérêt en Parodontologie?

P R O G R A M M E   2 0 1 9

01 / Jeudi 7 Février
 
Dr Pascal KARSENTI
(TOULON)
Après Midi et cocktail

La chirurgie mucogingivale en secteur esthétique 


  -indications et limites 
  -aspects médico-légaux 
  -gestions des complications et échecs
Quels sont les critères indispensables au diagnostic?
Quelles sont les perspectives de recouvrement en fonction des différentes techniques chirurgicales?
Nos objectifs thérapeutiques sont-ils toujours atteints?
Comment récolter la satisfaction de nos patients en fonction de leurs niveaux d'attentes esthétiques?

 

02 / Jeudi 25 Avril
 
Dr Jean Pierre GARDELLA
(MARSEILLE)

Journée:

Critères de succès en implantologie et évolution des concepts.

 

Les notions de sur-correction tissulaire et le rôle essentiel de la barrière muqueuse péri-implantaire dans le secteur antérieur.

Les différents protocoles dans le secteur esthétique : indications et séquences thérapeutiques associées.

Le plan de traitement de l’édentement unitaire à la réhabilitation étendue.

La communication avec le laboratoire.

 

L’ensemble de la présentation sera jalonnée de nombreuses séquences vidéo.

 

03 / Jeudi 10 Octobre
 
Pr Eric ROMPEN &
Pr Amélie MAINJOT
(Université de Liège)
Journée :

De la chirurgie à la prothèse, de la recherche à la clinique : concepts et nouvelles stratégies thérapeutiques dans le cadre de la gestion des cas esthétiques pluridisciplinaires.

L’objectif de cet exposé est de mettre en lumière les concepts de prise en charge pluridisciplinaire des réhabilitations esthétiques depuis la planification jusqu'à la restauration finale en insistant sur les principes de gestion des tissus mous.

Les étapes clefs de la prise en charge des cas complexes seront mises en évidence à travers la description de plusieurs cas cliniques et l’accent sera mis sur l’apport des nouvelles technologies et sur le choix des techniques et des biomatériaux, particulièrement les nouveaux matériaux prothétiques céramiques et composites pour CFAO.

En effet, l ‘évolution croissante des matériaux et des technologies numériques associées nous offre aujourd’hui la possibilité de développer de nouvelles stratégies thérapeutiques plus performantes, moins invasives et plus simples à réaliser, sur dents comme sur implants.

Cet exposé en binôme chirurgie-prothèse, à la fois clinique et scientifique, fera le point sur ces aspects et introduira les perspectives offertes par les résultats des recherches les plus récentes.

 

P R O G R A M M E   2 0 1 8

P R O G R A M M E   2 0 1 7

01 / Jeudi 2 Février
 
Dr Sara LAURENCIN-DALICIEUX
et Dr Sara COUSTY
 
Journée :

GINGIVITES, GINGIVOPATHIES LES LIAISONS DANGEREUSES

 

Le chirurgien dentiste est souvent en première ligne face au dépistage des les lésions de la muqueuse buccale. La pathologie de la muqueuse buccale est très riche.

Si les gingivites d’origine bactérienne inflammatoire et infectieuses sont les plus fréquentes, leurs signes cliniques peuvent aussi être évocateurs d’autres gingivopathies d’origine plutôt dysimmunitaires ou tumorales. Ce n’est pas parce que la plaque dentaire est présente qu’elle est forcément la cause de la maladie gingivale. Lorsque la gingivite n’est pas liée à la plaque, il existe fréquemment un retard important dans l’établissement du diagnostic.

La maladie gingivale doit être abordée tout d’abord par l’identification d’une lésion élémentaire (bulle, érosion, …). L’examen clinique doit être systématique et est primordial dans ces cas-là avec l’examen de la morphologie, couleur, disposition, localisation, taille, contours ainsi que le recueil des signes cliniques associés. C’est ce point de départ qui permettra d’établir le diagnostic positif et le diagnostic étiologique évitant ainsi certains pièges et échecs thérapeutiques.

 

02 / Jeudi 27 Avril
 
Dr Claude-Jacques CYWIE
 
Soirée Prophylaxie :
 

        Les pathologies péri-implantaires deviennent des complications banales et mettent en danger la pérennité des reconstructions prothétiques.

Cela est à rapprocher de la prévalence générale des maladies parodontales. Une étude épidémiologique française a montré que 30 % des adultes de plus de 30 ans ont au moins une poche parodontale de plus de 4 mm de profondeur.

Il y a donc nécessité d’accompagner les patients de façon individuelle, en fonctions des connaissances actuelles.

Les moyens de prévention primaire, secondaire et tertiaire en parodontologie, comme en implantologie, doivent être délivrés par des professionnels éduqués et entraînés pour être acceptés par les patients, être efficaces et non traumatiques.

 

Programme:

 

- Données en matière d’hygiène bucco-dentaire

 

- L'éducation thérapeutique : Comment motiver et collaborer avec le patient ?

 

- Critères de choix en matière de contrôle de plaque

03 / Jeudi 19 Octobre
 

Pr Arnaud CONSTANTIN - Rhumatologue,

Dr Marjolaine GOSSET - MCU ParisV,

Dr Corine LALLAM - Parodontiste,

Marlène FERREIRA - Assistante Dentaire

 
Soirée
 

Les liens entre Maladies Parodontales et Polyarthrite Rhumatoide.

 

Gestion d'un patient difficile.

 

P R O G R A M M E   2 0 1 6

01

/ Jeudi 11 Février
Dr David NISAND, Dr Frédéric RAUX
& Dr Sandrine DAHAN
 
Journée :
Conserver plutôt qu'extraire
 

Une conférence exceptionnelle en association avec la SFE. Quelle attitude adopter devant une dent compromise? Les conférenciers aborderont tour à tour, à la lumière de leur spécialité, les critères de conservation endodontiques, restaurateurs et parodontaux. Que se passe-t-il quand plusieurs facteurs se cumulent ?

 

02

/  Jeudi 07 Avril
Dr Brenda MERTENS
 
Soirée :
Conséquences Esthétiques des Maladies Parodontales : Comment rendre le Sourire à nos patients ?
 

De nos jours la demande esthétique des patients est de plus en plus importante.
Mais l’esthétique est une notion très subjective. Elle prend en compte dans notre profession, tout le cadre facial, et elle concerne surtout la zone antérieure bucco-dentaire ou plutôt tout ce qui est apparent lors du sourire naturel et forcé. 
Nous savons que la plupart des maladies parodontales entraînent des rétractions et les papilles sont le plus souvent les premières atteintes, ce qui entraîne un préjudice esthétique important. De plus, elles sont souvent associées à des migrations dentaires. D’un point de vue esthétique, la papille est un élément anatomique particulièrement important. Son absence est marqué par un triangle noir interdentaire inesthétique, notamment dans le secteur incisivo-canin maxillaire. Il peut être associé ou non à des récessions. De nos jours c’est certainement un des motifs de consultation les plus fréquents en parodontologie.
On verra étape par étape comment :
-Réaliser une analyse objective des conséquences esthétiques des maladies parodontales
- Choisir en fonction de cette analyse le traitement parodontal adéquat en intégrant le désir et l’attente esthétique du patient
- Evaluer les indications et les limites des techniques de régénérations et de chirurgies plastiques parodontales nécessaires 
- Maintenir les résultats dans le temps et prévenir au mieux les récidives

Nous verrons également tout au long de la présentation comment intégrer une collaboration et un travail d’équipe entre omnipraticien-parodontiste-orthodontiste-prothésiste pour confronter les limites et les possibilités de chacun. Ainsi nous pourrons réaliser un traitement global approprié et obtenir un résultat esthétique optimal pour in fine rendre le sourire à nos patients.

03

/  Jeudi 06 Octobre
Dr Philippe BOUCHARD
 
Soirée :
La Santé Parodontale :
Un Mode de Vie
 

De nombreuses études épidémiologiques ont montrés que les maladies parodontales étaient parmi les affections les plus fréquentes dans le monde. La parodontite chronique sévère est la sixième affections la plus prévalente au monde. Des travaux ont montrés l’association de celles-ci avec la consommation de tabac, d’alcool et le manque d’activité physique. Aujourd’hui, tout en s’inquiétant des facteurs de risque traditionnels, on insiste plus particulièrement sur l’influence de l’éducation, du style de vie, des conditions de vie et des facteurs psychosociaux dans le déclenchement et l’aggravation des maladies parodontales. En d’autres termes, il y a une relation bidirectionnelle entre la santé orale et le style de vie. D’un côté, la santé orale a un impact sur la qualité de la vie : différents aspects de la vie sociale et de la santé sont affectés par de problèmes de santé orale (les parodontites ont des conséquences à long terme sur la santé générale en augmentant le risque d’apparition d’autres maladies pouvant conduire une mortalité plus élevée). D’autre part, le style de vie (incluant les habitudes alimentaires, le tabagisme, la consommation d’alcool et l’activité physique) est indépendamment associé à la santé orale en générale et à la santé parodontale en particulier. Il est intéressant d’observer que la profondeur des poches parodontales augmente avec l’aggravation des composantes majeures pouvant affecter le style de vie. En conséquence, l’état parodontal semble être un facteur clé qui influence la santé générale des individus et la santé parodontale pourrait être un bon marqueur clinique, facile d’accès, de l’état général. Enfin, le « style de vie parodontal » pourrait être un excellent modèle pour promouvoir une vie saine, à l’abri des comportements à risque pouvant affecter l’hygiène de vie.

P R O G R A M M E   2 0 1 5

01

/ Jeudi 19 Février
Dr Alain BORGUETTI & Dr Caroline FOUQUE
 

La chirurgie plastique parodontale concerne la fonction et l’esthétique des tissus mous parodontaux. Elle fait surtout appel à des déplacements tissulaires et à des transplantations de tissu épithélio-conjonctif ou conjonctif. Ce type de chirurgie est abordable par l’omnipraticien à condition de respecter certains principes que nous allons exposer. Elle peut alors permettre de répondre à la demande esthétique de plus en plus importante de nos patients.

Nous nous proposons de montrer comment, en clinique quotidienne, il est possible d’harmoniser la ligne des collets, de réaliser une élongation coronaire, de recouvrir des récessions gingivales localisées ou multiples, et de traiter des lésions cervicales d’usure par la dentisterie restauratrice associée à la chirurgie plastique parodontale.

02

/  Vendredi 10 Avril
Pr Markus HURZELER
 

Au cours de la matinée, M. Hürzeler a insisté sur le fait que l’implantologie est un moyen de répondre au souhaits de nos patients et absolument pas une finalité. Il a montré à travers de nombreux cas cliniques que nous avons les outils pour répondre au mieux aux demandes esthétiques de nos patients, bien loin de l’avulsion de toutes les dents pour une reconstruction implantaire complète. Le Dr Hürzeler a poursuivi sa présentation sur le design des implants, l’importance de rester critique vis-à-vis du marketing des sociétés implantaires et a conclu qu’ au final, tout se résume à la simplicité d’utilisation et la reproductibilité des systèmes d’implants.        Après la pose de midi, Markus Hürzeler a poursuivi sa présentation sur la biologie de la cicatrisation de l’alvéole osseuse après avulsion et son importance dans l’esthétique de nos réhabilitations implantaires. En effet, quelle que soit la technique de préservation post-extractionnelle utilisée, même en faisant une surcorrection, on observe systématique une perte de volume du côté vestibulaire. La journée s’est terminée sur la présentation de la technique de socket-shield, ou bouclier alvéolaire, mise au point au sein de son équipe à Munich, qui permet de conserver l’intégralité du volume osseux vestibulaire après avulsion.

/  Jeudi 15 Octobre

03

Dr Gilles GAGNOT
 
JOURNÉE CONFÉRENCE / TRAVAUX PRATIQUES
 
ATTENTION ! Merci de prévoir d'amener des dents entartrées pour tester les différents systèmes en démonstration.
 

L’utilisation des instruments ultrasonores en parodontie est aussi importante que l’avènement de l’instrument Nickel titane en endodontie, c’est une des avancées majeures du siècle dernier Mc GUIRE ET WILSON J Period 1001 2014

Elle nous amène un changement de concept clinique qui abandonne la notion de surfaçage radiculaire pour être substituée à celle de débridement parodontal. C’est à dire à l’abandon du repère cémentaire par le contrôle de l’inflammation.

Nos objectifs :

- Expliquer les différences entre surfaçage et débridement.

- Donner les éléments clés pour réussir les traitements

- Montrer les limites et les résultats à long terme

Basé sur la littérature, des observations en microscopie électronique et sur notre expérience clinique. Il est proposé une simplification du traitement parodontal et de la maintenance implantaire. La parfaite maitrise de l’instrumentation ultrasonore est requise pour réussir les traitements c’est la raison pour laquelle une séance pratique est proposée

Ses objectifs :

- Comprendre le fonctionnement des appareils

- Reconnaître les différents inserts, leurs vibrations et leurs applications

- Etre rapidement capable d’utiliser les micro inserts de parodontie

P R O G R A M M E   2 0 1 4

/ Jeudi 23 Janvier

01

Dr Roger DETIENVILLE
 

" La recidive de la parodontite "

02

/ Jeudi 3 Avril
Dr Philippe COLIN & Dr Pierre MARIN
 

" Reconstruction tri-dimensionnelle des

secteurs postérieurs "

/  Jeudi 15 Octobre

03

Dr Mark BONNER
 

" Vaincre la Parodontite "

P R O G R A M M E   2 0 1 3

01

/ Jeudi 24 Janvier
Dr Jean Marc GLISE
 

" La chirurgie plastique parodontale: effet de mode et/ou réalités. "

 

02

/ Jeudi 16 Mai
/  Jeudi 03 Octobre

03

Drs Jacques SCHOUVER, Philippe CAVELIUS et Jacques PENAUD

 

" Le travail en équpe "

 

Drs Jean François et Stephan DUFFORT

 

" 30 ans de parodontologie et

d’implantologie en cabinet dentaire "

 

P R O G R A M M E   2 0 1 2

01

/ Jeudi 08 Mars
Dr Jérôme SURMENIAN
 

"Actualités en Chirurgie osseuse " 

 

02

/ Jeudi 18 Octobre
Dr Dominique CASPAR
 

" Chirurgie implantaire assistée par ordinateur " 

 

 

P R O G R A M M E   2 0 1 1

01

/ Jeudi 17 Février
Dr Christian VERNER
 

"Actualités sur les Péri-Implantites et rôle des tests "

 

02

/ Jeudi 23 Juin
Dr Gérard NAVARRO & Dr Frédéric PELLETIER
 

" Actualités sur les Lasers en paro-implantologie "

 
/  Jeudi 13 Octobre

03

Pr Anton SCULEAN
 

"Actualités sur les biomatériaux de régénération osseuse " 

 

P R O G R A M M E   2 0 1 0

01

Jeudi 18 Mars
Dr Paul MATTOUT
 

"Rapports de l'orthodontie avec la paro et l'implantologie " 

 

02

/ Jeudi 24 Juin
Dr Gérard DUMISNIL
 

"Rapports de l'occlusodontie avec la paro et l'implantologie " 

 
/  Vendredi 17 Septembre

03

Pr Eric ROMPEN
 

"Gestion des tissus péri-implantaires "